Marilyn Manson : fin de la censure pour « (s)AINT » ?

Cette semaine, petite révolution dans le monde VEVO / youtube. Le clip le plus sulfureux de l’histoire du rock, le plus censuré également vient d’être ajoutée à la chaîne VEVO de Marilyn Manson. VEVO, plateforme enfantée par youtube et les plus grandes majors (sony, universal) était jusque là un petit monde aseptisé où le moindre mot de travers est censuré (le clip « Arma-goddamn-motherfuckin-geddon » de Marilyn Manson est tout simplement inécoutable), le moindre bout de sein flouté, et la moindre petite vidéo un peu explicite interdite aux moins de 18 ans. Et puis il y avait l’enfer. L’enfer composé de toutes les vidéos interdites.

Marilyn Manson en a un certain nombre à son actif. Mise à part « (s)AINT » dont je raconte la genèse plus bas, Il y a encore « Running to the edge of the world » réalisé sans l’accord de sa maison de disque, et qui a choqué la quasi totalité des associations féministes de la planète par incompréhension. Désormais introuvable sur youtube, elle n’est plus disponible que sur la chaîne officielle de Manson sur Vimeo. Dans cet enfer, on retrouve également son court-métrage « Doppleherz », chef-d’oeuvre absolument inconnu et introuvable sur le net. De petites vidéos, encore, comme « Autopsy », qui vient aussi d’être ajoutée à sa chaîne VEVO sur youtube.

Mais « (s)AINT » a une histoire particulière. Née de la rencontre entre Manson et Asia Argento (actrice, réalisatrice et fille du grand Dario Argento), cette vidéo fut immédiatement censurée par la maison de disque et interdite de diffusion, en 2004. Le seul moyen de la visionner fut d’acheter la version non expurgée du DVD best-of « Lest We Forget », paru fin 2004. A l’apparition de youtube, la vidéo fit son apparition en de multiples versions de mauvaise qualité, mais immédiatement censurée à cause de son contenu « sans effet spécial ».

Cette vidéo montre un Manson dans la spirale de la débauche et de la dépression. Sexe, violence, cocaïne, scarifications, le nihilisme le plus destructeur fait corps avec le refrain de la chanson : « Retiens le « s » parce que je ne suis rien » (jeu de mot intraduisible: « Hold the « s » because I am an aint » > aint est une forme verbale de « be » (être, pour les nuls) inusée de nos jours, voulant dire, en gros « n’être pas » ou « être rien », le contraire d’un « saint », donc)). Réalisé par Asia Argento, le parti-pris de cette vidéo est l’absence TOTALE d’effet spécial. Morale de l’histoire: si vous montrer du sale, du scandaleux, de la drogue et du sang, si ce n’est pas du vrai, ça passe. Si c’est du vrai, et même si la différence est vraiment négligeable, censure.

Alors fin de la censure? Erreur du webmaster? Je vous laisse avec l’objet du délit, interdit aux moins de 18 ans, mais fortement conseillée aux enfants de moins de 6 ans, pour leur apprendre la vie. Regardez-là tant qu’elle est encore en ligne.

Sincères Condoléances,

Oskar Kermann Cyrus

Posez une bombe

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s