Oskar Musik Summer : Demandez le programme

oskar musik summer

J’ai toujours des idées modestes. Vous le savez peut-être, cet été, sur Sodome et Gomorrhe, on va essentiellement parler musique. La première édition de l’Oskar Musik Summer se déroulera du 1er Juillet au 25 Août et vous réserve un été musical vraiment chouette. Chaque semaines, des chroniques, des vidéos, de la musique, des articles de fond (si, si)… etc. Et comme j’ai assez tardé, il est temps pour vous d’en découvrir le programme. Voici donc les rubriques que vous pourrez lire (et écouter) cet été. Let’s dance !

Dirty PÖP / Salement PÖP

Évidemment, je ne pouvais parler de musique sans la rubrique culte (ne riez pas) de ce blog. Je vous promets donc quatre chroniques Pop sur des sujets secrets (si je le dis, c’est plus drôle, hein, Google va être votre meilleur ami). Et je peux les promettre sans crainte: je les ai déjà écrites. Ce sera donc un mercredi sur deux à partir du 3 Juillet. Donc retenez ces dates: le 3, le 17 et le 31 Juillet, puis le 14 Août.

Heavy WAR

Petite nouveauté, j’avais envie de parler de Métal. Alors j’avertis d’avance les puristes: vous m’emmerdez. Comme ça, je peux parler de tout ce qui s’approche de près, ou de loin (voir de très loin) aux sous-cultures sombres (dans le sens de souterrain, bien sûr) qui hantent la nuit et parfois même les cimetières (je parle d’expérience, très chers). Ces chroniques seront donc publiées les autres mercredis: Le 10 et le 24 Juillet, puis le 7 et le 21 Août.

Ach, Konzert !

Internet a ça de bien que voir un concert de qualité aujourd’hui c’est du gâteau. J’ai donc déniché pour vous huit perles, huit bêtes de concert filmés en pro principalement dans des festivals (comme ça, vous pourrez prendre un coktail, une bière, vous mettre en tenue légère sur votre terrasse et savourer, outre votre excellente connexion wifi, l’ambiance d’un festival). Et pour en profiter encore plus, je les ai programmé le Vendredi, comme ça, vous ne pourrez pas regarder Secret Story (Bolloré a essayé de me soudoyer pour que je les programme un autre jour, mais je suis incorruptible).

Kinky Summer Sounds

Vous l’aurez compris (si, si), cette rubrique est celle de l’ami Nathanaël, du blog Le Cri du Peuple, cordialement invité à enflammer vos oreilles avec sa sélection qui, j’en suis certain, partira dans des univers dont vous n’avez pas idée. Ce qui est difficile, ici, c’est de parler de chroniques que je n’ai pas encore lu. Huit chroniques absolument Kinky qui seront programmées tous les mardis jusqu’au 20 Août.

Marilyn Manson Minotaure

L’évènement (!) de cet été musical sur Sodome et Gomorrhe, c’est cette série exceptionnelle (ouais, je suis plus à une outrance près) de pas moins de onze articles (« génial » pensez vous alors) sur Marilyn Manson, un des plus grands artistes contemporains (ça, je le pense réellement). A travers ces articles, nous allons explorer son oeuvre, de l’origine du concept à sa musique, sa peinture, son art en général, sa vision du monde et de l’art… Ce ne sera bien entendu pas exhaustif, il y a tant à dire sur la bête, mais je vous promets un panorama plutôt complet pour mieux aborder le travail du « Révérend » Marilyn Manson. Ce sera donc tous les lundi du 1er Juillet au 19 Août, plus le 6 Juillet, le 3 et le 20 Août. Et en bonus, un petit extrait:

« Marilyn Manson. Un nom composite, fusion du glamour de Marilyn Monroe et de la folie meurtrière de Charles Manson. Deux pseudonymes pour n’en composer qu’un seul, représentation globale de l’Amérique, l’alliance du meilleur et du pire, du plus beau et du plus laid, du Bien et du Mal. Le contraste, la dualité de l’humanité, cette alliance des opposées – déjà présente dans l’Apocalypse de Saint-Jean (« Je suis l’Alpha et l’Omega, le premier et le dernier, le commencement et la fin. ») – hantera l’œuvre de Marilyn Manson. De son nom à ses albums, de ses textes à ses peintures, il explorera ce paradoxe permanent dont l’Amérique est la plus fidèle représentation.

Cette Amérique paradoxale, qui allie le meilleur d’une culture riche et foisonnante, et le pire du barbare, un des taux de criminalité les plus élevés au monde, une sacralisation des armes et de la peine de mort. Paradoxe que Manson étendra à l’humanité toute entière quand il analysera cette « tendance irrépressible de l’humanité à s’autodétruire ». Alors Marilyn Manson n’est pas là pour changer le monde. Non. « J’ai appris qu’on ne pouvait pas changer le monde. Seulement le construire ou le détruire ». Considérant que « l’Art est un point d’interrogation », et qu’il ne devrait jamais être une réponse, Marilyn Manson fera de son art un miroir du monde, un miroir de l’Amérique, et parfois même un miroir de l’âme, dans le seul but d’interroger toutes nos limites, et finalement de nous faire penser. »

Voilà de quoi vous faire saliver, j’ajouterai, si j’en ai le temps, une chronique album par-ci, un clip par-là…

Sincères Condoléances,

Oskar Kermann Cyrus

Posez une bombe

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s