Dirty PÖP / Salement PÖP – Blonde

Blonde Warhol

De Madonna à Lady Gaga, de Britney Spears à Kylie Minogue, de Gwen Stefani à Christina Aguilera… On ne compte plus les chanteuse blondes, naturellement ou pas. Est-ce une caractéristique musicale? Certes non. En plus, vous n’êtes pas sans savoir que les blondes, c’est pas mon truc. Moi, c’est plutôt les bruns. Oui, au masculin. Mais le mythe de la blonde, depuis Marilyn Monroe, me permet de parler de toutes ces artistes en un seul articles. Donc, chers amis et je crois que je m’adresse aussi un peu à Nathanaël, VIVE LES BLONDES !

Le mythe commence avec elle. Marilyn. Sublime Marilyn. Canon de l’éternel féminin, de l’éternel glamour, icône sacrifiée sur l’autel de la beauté, beauté fragile et sensible, intelligente, poètesse, Marilyn est encore aujourd’hui une personnalité insaisissable. Égérie immortelle du Chanel no 5, son image reste la blondeur incarnée. Et quand Joyce Carol Oates doit donner un titre à la biographie romancée qu’elle a écrit de Marilyn, elle l’intitule, tout simplement: Blonde.

Madonna

Madonna est l’autre éternelle blonde. Quoique si elle continue à se vautrer dans le suivisme forcené de modes musicales contestables, elle va vite devenir dispensable, en témoigne l’incroyable accident industriel qu’est devenu son dernier album, MDNA, une bouse monumentalement inaudible (je sauve de ce désastre Girl Gone Wild et Gang Bang, mais vraiment c’est tout) qui a été la plus grande chute de l’histoire des charts aux USA.

Vogue, c’est ce morceau toujours moderne malgré ses 23 ans, et son clip ahurissant d’esthétisme dans le long désert visuel que furent les années 90 pour la Pop music. Le morceau est feutré, rythmé, jamais outrancier (ce qui est tout de même rare chez Madonna) et toujours classe. Appréciez.

La blondeur, Madonna en a fait un credo. En 1990, justement, elle nomme sa tournée Blond Ambition Tour, voici son entrée, avec une coiffure très Marilyn, sur Express Yourself:

Kylie !

Kylie Minogue est certainement une des chanteuses les plus talentueuses de la Pop Music. Elle vient d’ailleurs de fêter ses 25 ans de carrière, une longévité plutôt extraordinaire dans ce monde où une blonde en remplace une autre à une rapidité folle. Kylie, c’est aussi une discographie entre disco et Dance, ainsi que de vrais morceaux de bravoure, comme le superbe Abbey Road Sessions, acoustique, où elle réinterprète son célèbre duo avec Nick Cave: Wild Roses.

Mais elle aussi a sa période Marilyn. Tout juste sorti d’une longue convalescence à la suite d’un cancer du sein, elle parle avec la mort dans l’entraînant 2 hearts:

Gwen Stefani

Elle, c’est d’abord la chanteuse du groupe No Doubt. Elle a 43 ans (ouais, il y a des gens comme ça, comme Johnny Depp, bon, ben le temps, la vieillesse, c’est pas trop leur truc), et est elle aussi blonde. ça commence à faire beaucoup, hein? Alors chez No Doubt, on a cette reprise du groupe Talk Talk « It’s My Life », avec ce clip dans lequel Gwen joue une sorte de Bad Marilyn assassinant tous ses amants:

Mais bien sûr, elle a aussi officié en solo, avec deux albums déjantés et plutôt réussis: Love. Angel. Music. Baby. et The Sweet Escape (le meilleur). Dans le premier, on trouve le tube planétaire What You Waiting For?, son clip ahurissant en mode Alice gone Wild !

P!nk

Bon, elle est entre rock et Pop, mais je vais quand même causer d’elle, m’en veuillez pas. Parce qu’elle aussi, elle est blonde, et elle est plutôt sympa, tu vois, elle est drôle, sarcastique, elle aime beaucoup le F* Word, et des fois, elle se moque même bien de ses contemporaines:

Rafraîchissant, n’est-ce pas? Je l’aime. Et puisqu’on parle de bad girl, la voici en plein trip sale gosse dans le très fun So What?

A noter la sortie en septembre dernier de son dernier album The Truth About Love, très réussi.

Xtina !

Nathanaël vous a déjà parlé de son vague côté aguicheur dans son premier Kinky Summer Sounds. Mais moi, je vais vous parler de sa période musicale la plus bandante, celle de Back to Basics, jazzy Bluesy, Très Soul et R’n’B. Donc voilà, en toute simplicité, pour commencer, son live ahurissant de Hurt aux Grammy Awards:

Elle est toujours là, Marilyn, n’est-ce pas? Sur le même album, elle sort ce clip très Film Noir, comme aiment dire les américains, dans un trip Femme Fatale que notre ami Nathanaël ne devrait pas bouder:

Bon, évidemment, des blondes il y en a d’autres. Mais moi, je vais m’arrêter là, à guetter la prochaine Ke$ha, ou le prochain single de Lady Gaga qui sort le 19 Août prochain, extrait d’un projet, ARTPOP, en collaboration avec la grande Marina Abramovic et le metteur en scène Bob Wilson, entre autres. Je vous laisse le soin de compléter en commentaires, ça peut-être sympa, non?

Sincères Condoléances,

Oskar Kermann Cyrus

Bonus: Karmin – Acapella. La belle Amy se teint en blonde pour le dernier clip du (talentueux) duo qu’elle forme avec son fiancé (oui, moi aussi ça m’a attristé, mais plus pour Nick que pour elle, hein…)

Une réflexion sur “Dirty PÖP / Salement PÖP – Blonde

Posez une bombe

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s