Front de Gauche : lettre aux militants

fdg_bann

Vos guerres sont stupides. Vu de ma fenêtre, je vois une cour d’école où des petits merdeux se disputent des putains de cartes pokémon. Des petits cons la morve au nez qui en sont encore au stade du « m’dame l’aut’ il m’a traité ». Quand je vois le pitoyable spectacle que vous donnez quotidiennement sur les réseaux sociaux, j’ai de sérieuses envies de meurtre. J’ai donc repris les armes.

Vous avez du culot, tous, de gueuler contre les « les chiens de gardes » médiatiques quand vous leur offrez tous les jours de quoi nourrir leur bave et remplir leurs yeux vides. Votre petite guerre des boutons, d’autant plus cruelle qu’elle n’a ni fondement, ni but, ni raison d’être, menée par l’ignorance de petits egos à l’existence assez vide pour la remplir avec d’interminables et vaines disputes.

Les médias au pouvoir nourrissent le désespoir du peuple. Vos stupides invectives nourrissent les médias au pouvoir. Vous êtes les imbéciles radicaux d’une clique d’éditorialistes bien contents de pouvoir dire qu’au Front de Gauche ça va mal. Vous êtes la gamelle qui nourrit le pouvoir des puissants, parce que vos chamailleries freine le Front de Gauche.

J’ai même hésité à tout laisser tomber. A ne plus m’occuper de politique. A abandonner, comme tous ces autres qui ont désertés les urnes le mois dernier. A regarder le désastre sous mes yeux, en buvant un verre de vin et m’en fichant pas mal du monde, parce que mon côté bourgeois décadent me commande d’arrêter de croire que le peuple est intelligent quand il vote FN. Des cons. Des cons qui aspirent au fascisme parce qu’ils ont du mal à se souvenir. Et parce que les minorités ça les concerne pas.

Et face au FN, quel spectacle vous donnez ? Une bande de crétins qui piaille, divisés entre les naïfs qui ont soutenu le PS en signant sans trop regarder des programmes d’austérités, et les autres qui s’enferment dans un radicalisme neo-LO qui va les mener là où est Arlette : la maison de retraite du Grand Soir.

Aujourd’hui je vous insulte. Je vous méprise. Mais je vous méprise parce que vous me dégoûtez de la politique. Et je vous insulte parce que vous le méritez.

Bonus: Nina Simone « Revolution » + « Strange Fruit »

Publicités

3 réflexions sur “Front de Gauche : lettre aux militants

  1. Bien dit mais j’ai deux remarques. La publication de ton billet est tardive, à moins que tu anticipes de futures polémiques. Enfin, il y a polémiquer et discuter. L’une est ce que tu sembles dénoncer, tandis que l’autre consiste à poser sereinement les désaccords ou les incompréhension sur la table et d’en débattre sereinement. Et pour conclure, je te renvoie à une chronique de A ma guise de G. Orwell sur l’expression « ne pas faire le jeu de… ».

    J'aime

    • Ce n’est qu’un constat. J’ai bien dit « lettre aux militants » et non « lettre aux dirigeants » du Front de Gauche. Je ne vois aujourd’hui, sur les réseaux sociaux, que de la stupide volaille qui se dispute un caillou. Et je reste soft, honnêtement.

      J'aime

  2. La question de fond, c’est le manque de fond. Le socialisme, le communisme et l’anarchisme ont une idée simple : avoir D’ABORD et toujours le souci des plus pauvres.

    La gôche tend toujours à oublier cela et ceux-là au profit d’une classe intermédiaire (les petites mains du capitalisme). Ce corporatisme remplace la lutte des classes.

    Et les pas-trop-malmenés par le libéralisme échevelé ne parviennent pas à comprendre que tous ceux qui dérouillent du chômage, de la précarité, des revenus microcosmiques et aléatoires, du logement inabordable et autres difficultés quotidiennes se branlent total grave des thèmes de prédilection de la gôche.

    Et se branlent total grave des guéguerres de cours de récré pour savoir si c’est le parti machin ou le parti truc qui a la bonne ligne politique.

    C’est toi qui causais voici pas si longtemps du mépris pour les goûts du peuple. On y ajoutera le mépris pour le peuple. La situation désastreuse de millions de personnes n’agite que faiblement la gôche.

    J'aime

Posez une bombe

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s