Les Bonus du Summer: Thomas Monica

La pop française a donc un avenir. Après vous avoir présenté le premier single d’Yseult, finaliste pas si malheureuse de la dernière édition de la Nouvelle Star (que l’élite culturelle a tord de mépriser), j’ai reçu par mail cette découverte. Une bonne découverte. De la pop française en français ? Quand on regarde le paysage musical, il y a de quoi avoir peur. Les textes en français n’étant utilisés que pour passer à la radio (une ridicule affaire de quotas censée promouvoir les productions francophones… ou pas), les maisons de disques se foutent pas mal de la qualité des textes, en témoignent les récentes bouses d’Olympe (Hélas, ses interprétations maniérées et narcissiques lors de l’émission The Voice ne présageait pas vraiment quelque chose de bon) ou de Sophie-Tith (je soupçonne fortement Mat Bastard, chanteur de Skip The Use et auteur de la plupart des textes de l’album, d’avoir écrit les textes en anglais avant de les traduire en français, les rendant inécoutables).

thomasmonicaEn ouvrant le mail de l’attachée de presse de Thomas Monica, j’étais un peu méfiant. Je n’aime pas qu’on me force la main. Mais, mea culpa, j’ai eu tord, j’ai été tout de suite emballé par le clip du titre « Avant-première », qui porte décidément bien son nom. Un univers jouant sur le retro délicieusement kitsch, faussement ringard, de l’érotique de loser possédant un charme instantané. Le texte est malin, simple mais intelligent, une mélancolie qui groove et qui évite le cliché de l’artiste torturé grâce à un second degré salvateur.

Un échange de mails plus tard, j’ai droit à l’EP complet, en avant-première, et je ne suis pas déçu. « La Nuit, l’Amour, la Haine » n’a que trois titres, et c’est peut-être son seul défaut: trop court. Le guitariste Thomas Monica se fait déjà plus entendre sur l’ensemble. Cohérent, il y a toujours ce groove imparable, cette tonalité doucement retro, modernisée par une sobre touche d’électro. Thomas Monica prouve qu’il y a donc une nouvelle génération d’artistes français enfin prêts à pouvoir concurrencer la pop américaine sans être ni cheap, ni ringarde, ni stupide, et c’est heureux.

Liens:

Site web

Facebook

Twitter

Sex, music, sun,

Oskar Kermann Cyrus

Publicités

Une réflexion sur “Les Bonus du Summer: Thomas Monica

Posez une bombe

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s